Montréal: Ascendance

...et tout change à nouveau (Épilogue #2)

Un document inattendu

(L’événement qui suit est envoyé par VHS par un parti inconnu à la Coterie. Il s’agit d’un vidéo daté prit sur le vif, d’un angle dérobé, dans la salle de conférence de l’Invictus, au creux du Sanctuaire. les visages sont flous mais l’identité des personnes n’est pas en question)

« Au rapport », prononce Rosarien.

Autour de la table d’ébène où se rencontrent secrètement les membres montréalais de l’Invictus, l’atmosphère est grave et la tension palpable. Leur sanctuaire, anciennement planifié pour le plaisir exclusif de leur Seigneur, a été violé par de simples Néonates. Quelqu’un doit payer.

« Nous avons pu identifier positivement trois des cinq Kindred qui se sont infiltrés », répond Adrien O’Mallery. « Chet West, Armand Brodeur et Michel Tétreault. Nous pouvons déduire qu’un quatrième était Raoul Sansregret. Le cinquième, toutefois, demeure un mystère pour l’instant mais nous avons plusieurs pistes. »

Le visage de Rosarien s’assombrit. « Je crois qu’il sera sage de rayer une fois pour toute le nom de Monsieur Brodeur de nos fichiers. Monsieur Iadinardi? »
- Monsieur Lebeau… Le fichier de nos recrues potentielles fut dérobé lors de l’événement…
- Vous suggérez que ces marmots ont eu accès à nos dossiers?
- Très précisément, nous savons qu’ils ont obtenu accès aux trois niveaux du Sanctuaire. Grâce à la présence de notre sécurité ils n’ont pu jouir du temps requis pour trouver bien des informations. Ils ont usé principalement de force non-létale contre les spécialistes sur place… et l’Archévêque Eugène a été libéré lors de l’assaut.
- …vous mentionnez une information des plus déplaisantes, Monsieur Iadinardi.

Un lourd silence prend place, avant d’être brisé par Rosarien.
- Continuez. Quels autres endroits ont été pénétrés?
- Au premier niveau, leur infiltration eu lieu via le manoir. Ils se sont dirigés directement vers le monte-charge. Ils ont exploré le nerf informatique, mais furent incapable de l’utiliser. Monsieur Lévesque se remettra de leur attaque. Ils ont découvert la chapelle mais n’ont pas osé atteindre la cellule de Monsieur Meyrhun. Ils connaissent l’emplacement de cette pièce-ci, ainsi que du poste de surveillance principal. Et au dernier niveau… En plus de la salle de storage, où uniquement Eugène fut libéré, ils ont également découvert la galerie, et l’antre du Dragon.
- Merci, Monsieur O’Mallery. Voici donc mes proclamations : à partir de la semaine prochaine, cet endroit reviendra à ses intentions premières. Nos plans demeurent inchangés, sinon que nous y rajoutons un alinéa : faire cesser les activités de cette Coterie de malheur le plus rapidement possible. Ralliez-les, achetez leur silence, ou sinon disposez d’eux politiquement. Je ne veux pas d’un autre Sanscartier, mais cette option demeurera valide si toutes les autres échouent.

Les gens rassemblés donnent passivement leur accord. Satisfait, Rosarien dit Lebeau rajoute une question :
« Monsieur Mastif? Vous demeurez caractéristiquement stoïque. Je comprends que vous étiez le premier d’entre nous sur les lieux suivant l’alerte générale. Votre Childe n’est pas assez brillant pour avoir orchestré ceci, Chet West n’a aucun intérêt pour le jeu politique, Michel Tétreault n’a jamais connu Eugène et Raoul Sansregret n’est qu’un pleutre malodorant. Avez-vous un doute quant à savoir qui est derrière ceci? »

Le Gangrel profite d’un court moment de réflexion avant de répondre, « Aucunement. »
- Pardon?, crache Rosarien.
- Aucunement, Monsieur Lebeau. »

Comments

ChrisMajor ChrisMajor

I'm sorry, but we no longer support this web browser. Please upgrade your browser or install Chrome or Firefox to enjoy the full functionality of this site.