Montréal: Ascendance

Les étrangers d'outre-tombe, session #2

Où l'on obtient plus de questions que de réponses...

Hésitant, nos vampires suivent Adrien O’Mallery pour régler leur problème immédiat. Toutefois, est-ce que O’Mallery peut être certain que Chet et Raoul sont bel et bien victimes d’hantise? Raoul tente d’en obtenir la certitude avec l’aide de l’Évêque Ganova, en vain; Raoul est incapable de faire rejoindre celui-ci, et Chet souhaite en être débarrassé rapidement. Par ailleurs, Armand en profite pour faire identifier le dernier numéro composé de chez la Régente : un certain Jeffrey Gariépy vivant à Ahuntsic, connu des autorités.

Le pacte est simple : Adrien connait quelqu’un qui pourra sûrement les aider. En retour, ils doivent obéir ses commandements à la lettre pour la durée, et leur donner une gorgée de sang chacun. Michel, méfiant, choisit de rester au domicile de Westmount de O’Mallery, sous garde, en attendant le retour de ses amis. Suivant cela, O’Mallery partagera alors ce qu’il connait de la Rôdeuse, et peut-être comment la retrouver.

Les vampires se dirigent au 3940 Côte-des-Neiges, et entrent l’édifice ancien; Adrien donne accès à un niveau souterrain sécurisé, et avise la Coterie de suivre ses instructions à la lettre. Il ouvre un caisson et retire le pieu du cœur d’un vampire qui se révèle être Eugène, l’ancien Archévêque du Lancea Sanctum, manquant depuis les années 30. Ce dernier est forcé par Adrien de performer un rituel pour libérer les vampires de l’hantise; si ce n’était de la force d’âme de Chet et Raoul, le rituel aurait bien pu échouer.

Dans Westmount, Michel fait du charme aux employés de O’Mallery. Il apprend que celui-ci n’habite pas les lieux, et que ces employés sont des professionnels de la sécurité fortement payés, travaillant quelques fois l’année pour Adrien au besoin. Pour les remercier, Michel leur donne un cadeau de taille : des billets VIP pour le Ladies’ Night de jeudi prochain à son bar.

Sur Côte-des-Neiges, Adrien convainc les vampires qu’il est crucial qu’Eugène demeure en torpeur jusqu’à ce qu’il soit réhabilité; une libération trop rapide des vampires sur lesquels McIntyre se nourrissait pourrait plonger la ville en guerre civile, et Adrien ne laissera pas ceci se passer. Comme il connait Eugène depuis beaucoup plus longtemps, il promet à la Coterie, invitée à quitter et à l’attendre à l’extérieur, qu’il aidera l’Archévêque du mieux qu’il puisse.

Raoul, Armand et Chet récapitulent lorsqu’un crissement de pneus attire leur attention juste à temps pour noter les deux mitraillettes dépassant des fenêtres. Alertés, Raoul disparait habilement, Armand se planque contre le sol, et Chet court avec bravoure. Les balles fusent de partout, mais Chet parvient quand même à s’agripper avec force au toit du véhicule. Entre les coups de poings vigoureux de Chet, une balle bien placée d’Armand, et la stupidité du passager tirant sa mitraillette à l’intérieur, le véhicule vient rapidement terminer sa course en emboutissant un canon antiaérien adornant le parterre d’un fort militaire à l’entrée du parc Mont-Royal. L’impact a tôt fait de tuer deux des trois assaillants, et le dernier, en condition critique, gémit le prénom de Jeffrey avant de paniquer et perdre connaissance. Les vampires prennent la poudre d’escampette, mais pas avant d’avoir prit tous les papiers de leurs assaillants.

Ensuite, les collègues récapitulent dans un bar huppé sur Crescent. Qui a appelé ce Jeffrey? Est-ce vraiment Jeannine? Pourquoi les attaquer avec des armes à feu? Était-ce destiné envers eux, ou Adrien O’Mallery? Chet, soucieux de son apparence et de sa soif, a aussi besoin de sang pour maintenir sa forme, ce que Michel a tôt fait de régler pour lui avec un mot bien placé et son arme secrète, un billet VIP pour le Ladies’ Night de jeudi prochain à son bar.

Le dernier arrêt de la nuit sera chez Jeffrey Gariépy. Le jeune homme se fait réveiller abruptement par la botte de Chet au travers de la porte barrée, et n’a le temps que de tirer un seul coup de feu maladroit en direction d’Armand avant que Chet ne l’empoigne solidement. Un coup de pied aux couilles bien placé par Michel calme les ardeurs de Jeffrey, et un solide empoignement couplé aux charmes vampiriques de Michel ont tôt fait de forcer Jeffrey à révéler tout ce qu’il sait, ce qui est bien peu. On l’a contacté pour obtenir des gens pour suivre trois personnes sortant du manoir à Laval, sur le poids de dettes et de faveurs dans son réseau illicite. Il n’en faut pas plus pour qu’Armand force le petit criminel à révéler la localisation de son butin, et il s’en retrouve plus riche de quelques centaines de dollars et de stupéfiants bien emballés.

La nuit suivante, la Coterie décide de pétitionner pour une audience auprès du Sénat. Michel fait passer le mot au travers Sebastian Riley, mais le silence apparent les invite à croire que ceci prendra du temps. Ils décident donc de se nourrir, et d’aller partager leurs découvertes avec Jeannine Durocher. Après tout, ceci a débuté avec elle, et un paiement est dû…

Le personnel du manoir est manquant pour la soirée, et deux gardes surveillent la porte, en plus d’un patrouilleur sur le périmètre avec un fusil automatique. Jeannine accueille personnellement les vampires, expliquant qu’avec les perturbations récentes, elle préfère ne pas exposer son personnel à des risques inutiles. Armand amorce la conversation avec les faits entourant leur séjour au manoir et la découverte du numéro de Jeffrey Gariépy, une révélation que Jeannine a tôt fait de dénier et de prendre comme accusation personnelle. Michel sauve les meubles en invitant la Régente à travailler avec eux pour tenter de connaitre l’origine du complot maladroit.

Une pluie s’abat et s’intensifie à l’extérieur alors que les vampires remarquent les arbres tanguer subitement. Quelques oiseaux se frappent contre les fenêtres. Une question se pose lorsqu’un coup de feu se fait entendre à l’extérieur, et d’autres oiseaux se fracassent, menant à une accumulation de sang et de plumes contre les vitres qui commencent à céder.

Reculant de façon sécuritaire devant ce barrage, les fenêtres au niveau du sol volent en éclat lorsque des nués d’animaux, sauvages et domestiqués entraînent avec elles les gardes complètement surclassés. Devant la horde ensanglantée de chiens, renards, chats, oiseaux et même un cheval effarouché, Michel, Chet, Armand, Raoul et Jeannine battent en retraite et montent rapidement à l’étage avant d’être submergés, là où ils espèrent pouvoir planifier leur prochain geste…


Très satisfait de cette partie. Très impressionné par vos déductions, théories, et de la façon que vous discutez pour tenter de connecter les divers points. Je vous que vous allez être de taille à relever des défis, et vous flairez bien les conspirations. Très heureux de vos personnifications aussi. Je me sens mal pour FX, qui n’a pas eu beaucoup de temps d’antenne, mais il brillera un plus la prochaine partie, quand il sera temps de parler, connecter, et négocier.

XP: +3 pour Alex, FX et Hugo (présence, jeu, learning curve)
+5 pour Julien: idem, +1 hôte de la soirée, +1 héroïsme qui développer l’histoire.

Comments

ChrisMajor ChrisMajor

I'm sorry, but we no longer support this web browser. Please upgrade your browser or install Chrome or Firefox to enjoy the full functionality of this site.